Aller au contenu principal

Non à la viande de nulle part !

A travers l’opération «Viande de Nulle Part» menée le 11 avril dans deux grandes surfaces, les Jeunes Agriculteurs du Loiret souhaitent rendre obligatoire l’étiquetage du pays d’origine des viandes présentes dans les aliments.

A Pithiviers, les Jeunes Agriculteurs de Neuville-Outarville ont passé en revue les rayons du Leclerc.

Samedi dernier, les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont répondu à l’appel à mobilisation de leur syndicat. Ils se sont rendus simultanément dans deux grandes surfaces loiretaines pour sticker les produits alimentaires. Le but : dénoncer le manque de traçabilité des viandes sur les produits élaborés. Le 11 avril à 11 heures du matin, une dizaine de JA de l’échelon de Beaune-la-Rolande ont envahi les rayons du Super U de leur chef-lieu de canton. À l’aide d’autocollants, la délégation de JA conduite par Boris Lours, président de l’échelon local, a réétiqueté les produits carnés. Pour les bons élèves, un autocollant rose avec inscrit «viande d’origine connue» était apposé. Pour les autres, c’était un autocollant jaune barré d’une croix noire sur laquelle il était marqué «viande de nulle part». Un peu plus tôt dans la matinée, les Jeunes Agriculteurs de l’échelon de Neuville-Outarville présidés par Cyprien Thierry, ont fait de même dans les rayons du Leclerc à Pithiviers. Les membres des deux délégations JA ont également distribué des tracts à la clientèle et rencontré les directeurs des deux enseignes. Ces derniers se sont montrés favorables à l’ajout de l’origine des viandes sur les emballages des produits carnés. Depuis le 1er avril, de nouvelles obligations d’étiquetage des viandes fraîches et congelées de porcs, d’ovins, de caprins et de volaille sont entrées en vigueur. La viande d’un animal né, élevé et abattu dans un même État membre peut être étiquetée comme originaire du pays en question. Dans les autres cas, les lieux d’élevage et d’abattage devront être mentionnés, mais pas le lieu de naissance, comme c’est le cas en viande bovine. Concernant l’étiquetage des viandes transformées, la Commission européenne ne prévoit par contre toujours pas de proposition législative. JA estime que les consommateurs doivent pouvoir choisir leurs produits alimentaires en connaissance de cause.

L’opération de communication «Viande de Nulle Part», initiée par les JA du Finistère et repris nationalement depuis le Salon de l’Agriculture, fait tâche d’huile dans la France entière. Le site: http://viandedenullepart.com/ en fait écho chaque semaine.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité