Aller au contenu principal

Non à la viande de nulle part !

A travers l’opération «Viande de Nulle Part» menée le 11 avril dans deux grandes surfaces, les Jeunes Agriculteurs du Loiret souhaitent rendre obligatoire l’étiquetage du pays d’origine des viandes présentes dans les aliments.

A Pithiviers, les Jeunes Agriculteurs de Neuville-Outarville ont passé en revue les rayons du Leclerc.

Samedi dernier, les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont répondu à l’appel à mobilisation de leur syndicat. Ils se sont rendus simultanément dans deux grandes surfaces loiretaines pour sticker les produits alimentaires. Le but : dénoncer le manque de traçabilité des viandes sur les produits élaborés. Le 11 avril à 11 heures du matin, une dizaine de JA de l’échelon de Beaune-la-Rolande ont envahi les rayons du Super U de leur chef-lieu de canton. À l’aide d’autocollants, la délégation de JA conduite par Boris Lours, président de l’échelon local, a réétiqueté les produits carnés. Pour les bons élèves, un autocollant rose avec inscrit «viande d’origine connue» était apposé. Pour les autres, c’était un autocollant jaune barré d’une croix noire sur laquelle il était marqué «viande de nulle part». Un peu plus tôt dans la matinée, les Jeunes Agriculteurs de l’échelon de Neuville-Outarville présidés par Cyprien Thierry, ont fait de même dans les rayons du Leclerc à Pithiviers. Les membres des deux délégations JA ont également distribué des tracts à la clientèle et rencontré les directeurs des deux enseignes. Ces derniers se sont montrés favorables à l’ajout de l’origine des viandes sur les emballages des produits carnés. Depuis le 1er avril, de nouvelles obligations d’étiquetage des viandes fraîches et congelées de porcs, d’ovins, de caprins et de volaille sont entrées en vigueur. La viande d’un animal né, élevé et abattu dans un même État membre peut être étiquetée comme originaire du pays en question. Dans les autres cas, les lieux d’élevage et d’abattage devront être mentionnés, mais pas le lieu de naissance, comme c’est le cas en viande bovine. Concernant l’étiquetage des viandes transformées, la Commission européenne ne prévoit par contre toujours pas de proposition législative. JA estime que les consommateurs doivent pouvoir choisir leurs produits alimentaires en connaissance de cause.

L’opération de communication «Viande de Nulle Part», initiée par les JA du Finistère et repris nationalement depuis le Salon de l’Agriculture, fait tâche d’huile dans la France entière. Le site: http://viandedenullepart.com/ en fait écho chaque semaine.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité