Aller au contenu principal

Application
Perfarmer : vendez vos récoltes plus facilement

Depuis son lancement au Sima 2019, l’application Perfarmer aide plus de 10 000 agriculteurs à vendre leurs récoltes au bon prix auprès de plus de 30 coopératives et négoces.

Née en 2016 de la rencontre entre Edgar Chaput, ancien salarié chez Google, et Michel Bourrousse, agriculteur gersois ayant passé quinze ans à concevoir son propre logiciel de commercialisation, la start-up Perfarmer veut redonner le pouvoir aux agriculteurs.

C’est avec cette ambition que l’application du même nom a vu le jour.

En effet, l’application mobile Perfarmer a pour vocation d’aider les exploitants agricoles à suivre les cotations de leurs coopératives et négoces depuis leur smartphone. Ils sont alertés dès que leur prix objectif est atteint et peuvent ainsi vendre leurs récoltes en un clic.

Simplification du quotidien

Les deux fondateurs de l’application ont commencé par analyser les besoins des agriculteurs. Et le constat était sans appel : pour reprendre la main sur leur exploitation, les producteurs doivent avoir accès rapidement et facilement au cours du marché.

D'autant que, depuis la réforme de la Pac de 1992 et la diminution des prix garantis aux agriculteurs, vendre sa récolte est synonyme de stress et de solitude pour n’importe quel exploitant.

« Perfarmer permet aux agriculteurs de fixer leurs prix objectifs, explique Edgar Chaput. L'appli prend en compte la volatilité des marchés grâce à un simulateur de risque. »

Grâce à cette application gratuite, les agriculteurs peuvent en quelques minutes définir une stratégie de commercialisation adaptée à leurs contraintes, mais aussi être alertés dès que leur objectif de prix de vente est atteint. L’agriculteur prend alors la décision de vendre en toute sérénité et sécurise le résultat de sa ferme.

« L'objectif est également de fluidifier la relation entre les agriculteurs, les coop' et les négociants : renforcer le lien, pour que tout le monde ait les clés en main », souligne Edgar Chaput.

Les informations instantanément

Sylvain Gudin est exploitant céréalier à Baccon, dans le Loiret. Il fait partie des 2 000 agriculteurs ayant téléchargé l'application en Centre-Val de Loire. Il nous livre son ressenti sur Perfarmer.

Il a d'abord commencé à travailler exclusivement avec une entreprise qui transmettait les prix du marché une fois par semaine par mail. « Avec la volatilité des cours qui demeure très importante, le suivi n’était pas assez régulier pour moi », admet-il.

En une semaine, les fluctuations de prix peuvent être importantes. « Si je voulais avoir des prix au jour le jour, il fallait que j’appelle quotidiennement les techniciens. Cela représentait une perte de temps, pour eux comme pour moi. En tant qu’agriculteur, si je ne suis pas réactif, je passe à côté de certaines fluctuations. »

En avril 2020, l'entreprise a annoncé qu’elle allait adhérer à Perfarmer. « J’ai téléchargé l’application et j’ai accroché tout de suite. Elle correspondait parfaitement à mes besoins », conclut l'agriculteur ravi.

L’application est disponible sur l’App Store et le Play store pour tous les agriculteurs.

Pour en savoir plus sur Perfarmer, avec Réussir et Agra

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité