Aller au contenu principal

Peut-on se passer de la viande ?

Lors de la cinquième édition du forum de l’Open Agrifood, mercredi 21 novembre, quelques intervenants se sont penchés sur la protéine végétale, qui est une solution envisagée pour nourrir la planète.

De g. à d. : Arnaud de Belloy, Céline Laisney, Edouard Malbois et Rémi Rocca.

Les protéines animales sont de plus en plus controversées : mobilisation des terres agricoles pour nourrir les animaux, consommation de la ressource en eau, bien-être animal,
problèmes cardiovasculaires… Les protéines végétales apparaissent alors comme la solution pour nourrir la planète. C’était l’objet de la cinquième édition du forum de l’Open Agrifood.
Le végétarisme, végétalisme, flexitarisme et le véganisme montent en puissance même si pour ces derniers cela représente à peine 1 % de la population française. On parle de viande végétale et même de viande in vitro.
« Chez McDonald’s nous avons  la galette de légumes pour les végétariens mais nous n’allons pas abandonner la viande.
Nous travaillons avec plus de 45 000 éleveurs bovins en France et nous avons un programme de travail avec les jeunes agriculteurs » assure Rémi Rocca, directeur achats-qualité chez McDonald’s. Pour le PDG de Herta France, Arnaud de Belloy, l’idée est la même. Les protéines végétales sont trop chères pour être accessibles, comparées à de la protéine animale. Pas question d’arrêter la viande : « Nous avons créé une saucisse végétale. C’est un produit assez spécial qui n’est pas naturel. Nous avions un arrière goût un peu mauvais à la dégustation, il fallait peaufiner la fabrication, c’est un nouveau savoir-faire » précise-t-il en rappelant qu’en France, il y a « le meilleur jambon cuit au monde ». Le végétal demande beaucoup plus d’hectares que l’élevage dans l’objectif de nourrir la planète.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité