Aller au contenu principal

Chambre d'Agriculture
Retrouvailles en présentiel du groupe Dephy Sud 77

Les membres du groupe Dephy Sud 77 se sont retrouvés le 11 décembre dernier lors d'un tour de plaine. L'occasion d'échanger après une année très compliquée sur le plan agronomique.

Après dix mois d’attente et une succession d’animations virtuelles dans une situation sanitaire compliquée, les agriculteurs membres du groupe Dephy Sud 77 ont enfin pu se réunir en présentiel. Masques et habits chauds en renforts, il n’en fallait pas moins pour se réunir en extérieur ce vendredi 11 décembre, et échanger sur des thématiques ciblées.

Ce tour de plaine a réuni huit agriculteurs du groupe Dephy Sud 77, auxquels se sont ajoutés cinq agriculteurs de la région, ainsi qu’une représentante des Eaux de Paris.

Au programme de ces échanges enrichissants : évolutions des indices de fréquence de traitement (IFT) de l’exploitation d’accueil, tour d’horizon des cultures en place, et rappel des bonnes conditions d’utilisation des produits phytosanitaires.

Co-animée par le conseiller grandes cultures du secteur, Cédric Simon, cette matinée a notamment été l’occasion d’échanger sur les leviers alternatifs mis en place par les agriculteurs pour lutter contre les insectes.

Favorisée par un hiver doux et une année sèche, la pression de ces ravageurs a été particulièrement forte cette année, engendrant souvent une perte de rendement avec en parallèle une hausse des IFT insecticides.

Dans le cas des betteraves notamment, mais aussi des blés et des orges d’hiver sur certains secteurs, les populations de pucerons n’ont pas pu être régulées et ont transmis le virus de la jaunisse.

Des pistes de travail existent et permettent d’avancer tous ensemble vers la réduction des intrants tout en gardant de l’efficacité.

Bandes mellifères, haies, diversification, cultures tolérantes, association de cultures, couverts, décalage des dates de semis… les sujets évoqués ont été variés. Toutes ces pistes apportent d’ores et déjà des perspectives intéressantes ou en passe de le devenir, mais les agriculteurs doivent encore aujourd’hui aller au-delà des contraintes météorologiques, voire des difficultés techniques ou financières.

Réduire les intrants tout en restant compétitif est plus que jamais nécessaire.

En savoir +

Si le travail effectué par les agriculteurs du réseau Dephy ferme vous intéresse, n’hésitez pas à rejoindre le groupe.
 

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité