Aller au contenu principal

Seine-Saint-Denis
Seine-Saint-Denis : des marchés publics pour fournir les crèches et collèges

La chambre d'Agriculture a participé à une réunion du conseil départemental de Seine-Saint-Denis qui présentait les contours des marchés qui seront émis en février afin d’échanger avec les professionnels présents.

© Archives Horizons / Illustration

De plus en plus de collectivités s’engagent pour une restauration collective durable et de qualité pour répondre à la loi Egalim et adaptent leurs marchés publics dans ce sens.

Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a organisé, le 16 décembre dernier, une réunion de sourcing afin de rencontrer et diversifier ses fournisseurs dans le cadre des marchés publics qui seront émis en février prochain. La chambre d’Agriculture de région Île-de-France était présente pour représenter les agriculteurs franciliens. Les marchés publics du conseil départemental de Seine-Saint-Denis ont fait peau neuve pour répondre à la demande politique du Département d’offrir une alimentation bio, durable et de qualité, en accord avec la loi Egalim, à ses convives et de faire de la restauration collective publique un outil éducatif et un levier pour stimuler l’alimentation durable.

Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a présenté l’allotissement prévisionnel des marchés publics. Cet allotissement plus fin (28 lots au lieu de 9 précédemment) s’inscrit dans la volonté du Département d’ouvrir ses marchés aux TPE et PME, dont les entreprises agricoles.

Parmi les vingt-huit lots présentés, plusieurs lots de produits bruts ou transformés sont à la portée des producteurs franciliens, seuls ou en groupement. Par exemple : fruits et légumes (4e et 5e gamme) conventionnels, sous signe d'identification de la qualité et de l'origine (Siqo) et bio, fruits et légumes bio, jus de pomme bio, produits secs bio, produits laitiers fermiers bio, viandes fraîches conventionnelles, Siqo et bio. Ces lots ont été présentés de manière provisoire et sont susceptibles d’évoluer d’ici l’émission de l’appel d’offres.

Les résultats seront publiés début juillet prochain, pour approvisionner la restauration collective dès la rentrée 2023.

Si ce débouché vous intéresse, n’hésitez pas à manifester votre intérêt auprès de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France qui peut vous informer et vous accompagner. Votre chambre d’Agriculture propose notamment une formation à la réponse aux marché publics (applicable à tous les marchés), une mise en relation des producteurs pour ceux souhaitant répondre en groupement, ainsi qu’un conseil juridique pour la mise en place d’un groupement.Caridf

+ d'infos :

Pour tout renseignement, contacter Colombine Lesage, du service économie-filières de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France, à colombine.lesage@idf.chambagri.fr ou au 01.42.36.78.10.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Tous en tracteur à Paris mercredi 8 février
Suppression des NNI, directives Nitrates, ZNT... Les contraintes de production s'accumulent, toutes productions confondues. Une…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Claude Jeay est le nouveau sous-préfet de Nogent-le-Rotrou.
Claude Jeay est le sous-préfet de Nogent-le-Rotrou
Le nouveau sous-préfet de l'arrondissement de Nogent-le-Rotrou, Claude Jeay, a officiellement pris ses fonctions le 16 janvier.
Publicité