Aller au contenu principal

Pommes de terre
Soutenir l’irrigation par un prélèvement de substitution

Dans l’Aube, une Cuma d’irrigants a mis en place un prélèvement de substitution afin de pallier le manque d’eau et soutenir l’irrigation. La solution a nécessité la création de quatre puits de forage. Explications.

«Un projet vital. » Gérard Laurent, président de la Cuma des Irrigants du bassin versant de la Barbuise (IBVB), ne mâche pas ses mots quand il aborde la nécessité de l’alternative trouvée par les irrigants de son secteur afin d’apporter suffisamment d’eau dans les parcelles.

Dans le nord de l’Aube, en plaine d’Arcis, après la mise en place des quotas et de l’application de la loi sur l’eau, quatre bassins versants ont été identifiés comme étant en tension et se sont vus réduire leur prélèvement : l’Ardusson, l’Huitrelle, la Barbuise et l’Herbissonne avec pour ces deux derniers, une baisse de 39 et 46 % du volume attribué. À la lueur de ces éléments, on comprend bien l’urgence de trouver une alternative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité