Aller au contenu principal

Stop à la Viande De Nulle Part !

Traçabilité. A travers son opération «Viande De Nulle Part», Jeunes Agriculteurs milite pour un étiquetage du pays d’origine des viandes sur les produits élaborés.

Le syndicat Jeunes Agriculteurs part en guerre contre la «Viande De Nulle Part» vendue sans mention d’origine. L’initiative partie du Finistère est aujourd’hui relayée par le national et devrait faire tâche d’huile dans la France entière, au cours des prochaines semaines.

Lancée officielle le 21 février à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, l’action de communication «Viande De Nulle Part» a pour objectif de mettre en évidence, lors de visites dans les grandes surfaces, les produits carnés qui respectent et ceux qui ne respectent pas l’affichage du pays d’origine des viandes.  Le syndicat appose des stickers «Viande De Nulle Part» ou «Viande d’origine connue» sur les produits, pour aider les consommateurs à différencier les bons des mauvais élèves en matière d’étiquetage.

Quelle viande boycotter ? RDV sur viandedenullepart.com

Mais l’action va encore plus loin. En plus d’être les yeux des clients dans les rayons, JA se fait leur porte-parole sur Internet. Le syndicat scrute les emballages, constate et dit tout haut ce que les puissantes marques cachent !

Tout le réseau JA est invité à généraliser cette opération et à utiliser tous les moyens de communication disponible pour faire le buzz, afin qu’un étiquetage clair, simple et sans ambigüité soit rapidement mis en place en France.

Interrogé sur le sujet, Nicolas Tripot-Fouteau, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs du Loiret estime que c’est une bonne action. «En France, les éleveurs ont plein de contraintes et des contrôles avec la traçabilité. Si les industriels ne  mentionnent pas l’origine, c’est que ce n’est probablement pas produit en France. Ils préfèrent importer de l’étranger de la viande moins cher, mais moins contrôlées. On ne peut rien faire à par le dénoncer». Le conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs du Loiret doit se positionner le 10 mars prochain en faveur ou  non d’actions dans le Loiret.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité