Aller au contenu principal

Commercialisation
Aurélie Prévosteau propose ses sorbets fabriqués à la ferme

Installée au sein de la ferme de la famille Prévosteau à Sours, Aurélie Prévosteau a lancé une gamme de sorbets aux fruits début juin.

Le 26 juillet, à Sours. Aurélie Prévosteau propose une gamme de sorbets aux fruits en pots de 125 ou 550 ml.
Le 26 juillet, à Sours. Aurélie Prévosteau propose une gamme de sorbets aux fruits en pots de 125 ou 550 ml.
© H.C.

Le début de l'été ne lui a pas été particulièrement favorable mais son projet était mûr. Aussi, depuis juin, Aurélie Prévosteau propose une gamme de sorbets savoureux, Beauce Sorbets, fabriqués à la Ferme du Château de la famille ­Prévosteau à Sours, bien connue pour sa ­fraiseraie.

Le fruit d'abord

« Mon objectif est que le fruit soit très présent, souligne la jeune femme. Et la liste des ingrédients la plus courte possible. Quand on voit celle qu'il y a sur les glaces industrielles que l'on donne à nos enfants, ça fait peur… ». Ces sorbets plein fruit contiennent ainsi principalement quelque 60 % de fruit, de l'eau et un peu de sucre, dosé selon la maturité des fruits.

Aurélie Prévosteau estime important de sourcer les fruits qu'elle utilise : « Pour mes sorbets à la fraise, j'utilise celles de la fraiseraie qui n'ont pas été vendues à la fin de la journée », explique-t-elle. À la Ferme du Verger d'Amilly, elle s'approvisionne en pommes et en poires, les framboises et mûroises — un fruit issu du croisement de la mûre sauvage et de la framboise — proviennent d'une productrice de l'Eure, les pêches et les abricots d'un producteur d'un village des Bouches-du-Rhône dont elle est issue. Il n'y a guère que les citrons et les pamplemousses qui viennent d'un peu plus loin.

Pour pouvoir fabriquer ses sorbets, Aurélie Prévosteau a investi dans du matériel professionnel, que ce soit pour transformer ses fruits en pulpe, tamiser, concocter ses recettes, les pasteuriser et les transformer en sorbets grâce à une turbine, une sorte de grosse sorbetière, ou encore pour refroidir les pots rapidement à - 18 °C.

Sa gamme de sorbets est vendue en direct à la ferme, sur quelques marchés, dans des commerces de proximité et auprès d’une poignée de restaurateurs : « J'y vais doucement, je n'aimerais pas ne pas pouvoir fournir tous ceux qui seraient intéressés ».

Des possibilités infinies

Avant de se lancer, Aurélie ­Prévosteau a suivi une formation complète. D'abord de façon théorique au sein d'un lycée agricole, puis auprès d'un glacier, Meilleur ouvrier de France, installé à Sorgues (Vaucluse). « C'était passionnant d'échanger avec lui », pointe-t-elle. Et ça lui a donné des clés pour élaborer ses recettes, « mais les possibilités sont infinies, il y a plein de choses à faire… ». Et l'on a vraiment hâte de les goûter…

 

+ d'infos

La gamme Beauce Sorbets est en vente à la Ferme du Château à Sours, en même temps que les fraises, ou sur rendez-vous au 06.14.54.03.78 et chez de nombreux détaillants. Plus d'infos sur sa page Facebook « beaucesorbets ».

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
Publicité