Aller au contenu principal

Un bâtiment d’élevage pour sécuriser une installation

Jeudi 15 février, la Sicarev coop a organisé une journée portes ouvertes à Nibelle (Loiret), sur la Ferme de la Billoterie, pour présenter le nouveau bâtiment d’élevage et d’engraissement de Stéphane Gaume.

Pour anticiper l’arrivée de son fils Arthur sur l’exploitation familiale en 2025, Stéphane Gaume a décidé de construire un bâtiment de soixante places pour l’engraissement et l’élevage de ses génisses, à Nibelle (Loiret). Jeudi 15 février, la Sicarev coop Val de Loire, partenaire depuis vingt-deux ans de la Ferme de la Billoterie, a organisé une journée portes ouvertes pour présenter ce nouveau bâtiment ainsi que ses possibilités d’accompagnement auprès des éleveurs. Cette rencontre, qui a réuni près d’une centaine d’agriculteurs tout au long de la journée, a aussi été l’occasion de faire un état des lieux du marché de la viande.

700 m2 pour le bien-être animal

Installé depuis 1995, Stéphane Gaume exploite 160 hectares, principalement en herbe et en prairie (90 hectares). Son cheptel de 190 animaux se compose de 55 vaches laitières de races prim’holstein, brune et montbéliarde et de 30 vaches allaitantes de race blonde d’Aquitaine. Il valorise ses mâles en veaux de lait à destination de la vente directe et en taurillons pour des produits transformés ou à la vente pour la Sicarev coop.

« Après avoir été en Gaec, je suis aujourd’hui en individuel, explique l’exploitant. Avec l’installation prochaine de mon fils Arthur, je vais passer en EARL. Il devrait poursuivre l’atelier lait et viande. Ce bâtiment de 700 m2 était nécessaire sur la ferme. J’adore y travailler ».

Construit en un assemblage de bois et de fer, le nouveau bâtiment Wolf de la ferme a accueilli ses premiers animaux il y a un an. « Il leur offre de bonnes conditions de vie et répond complètement aux normes liées au bien-être animal, précise Guillaume Hamart, technicien à la Sicarev coop sur la zone Val de Loire. Il est aussi pensé et conçu pour faciliter le travail quotidien de l’éleveur ».

Consolidation et développement de l’exploitation

La création de ce bâtiment d’engraissement et d’élevage représente un investissement total de 161 060 euros. Il a été financé par le Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE) à hauteur de 36 000 euros et par la Mutualité sociale agricole à hauteur de 2 300 euros.

D’un point de vue technique, il a permis à Stéphane Gaume d’atteindre les 100 % de réussite à l’insémination artificielle. « L’alimentation est plus facile à distribuer, précise-t-il. Ce bâtiment polyvalent est confortable et pratique. Il me permet d’observer correctement mes animaux ».

Ce projet est le fruit d’une réflexion et d’une collaboration étroite avec les techniciens conseillers d’élevage d’Alysé et de la Sicarev, entre autres, qui ont été complémentaires.

Toujours en vue d’installer convenablement son fils en 2025, un projet de création d’un nouveau bâtiment pour vaches laitières avec une robotisation de la traite et un atelier de transformation sont prévus prochainement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité