Aller au contenu principal

Horticulture
Un nouveau Cap filière horti-pépi en faveur de l’innovation

Lors du Salon de l’agriculture, la chambre d’Agriculture et le conseil régional de la région Centre-Val de Loire ont signé avec le comité de filière horticulture-pépinière un nouveau Cap* filière, mardi 27 février.

Lors de la journée en l’honneur de la région Centre-Val de Loire au Salon de l’agriculture (Sia), mardi 27 février dernier, la chambre régionale d’Agriculture et le conseil régional Centre-Val de Loire ont signé un nouveau Cap* filière horticulture-pépinière.

Marie-Laure Rauline, présidente du comité de filière horti-pépi, était ravie de pouvoir présenter ce nouveau Cap d’une durée de quatre années (2023-2027) qui sera en faveur de l’innovation. « Notre filière joue un rôle essentiel face au réchauffement climatique, en apportant de l’ombre dans les villes par exemple. C’est un programme quasi inédit que nous allons entreprendre », a-t-elle affirmé.

Quatre axes majeurs

Ce nouveau Cap filière, construit avec l’ensemble des acteurs de la filière afin de définir ensemble le plan d’action à déployer, sera orienté vers quatre axes stratégiques majeurs : l’innovation, l’accompagnement collectif ou individuel, les aides aux investissements, et la communication. Parmi ces quatre axes, presque une vingtaine d’actions opérationnelles ont déjà été établies, comme le développement du numérique et de la robotique.

Concernant l’aspect communication, la filière a pris l’initiative de végétaliser le stand et l’espace de la région Centre-Val de Loire au sein du Sia cette année. « C’était une vraie aventure pour nous en termes d’organisation de créer un espace végétalisé au sein du Sia. Un vrai petit défi que nous sommes heureux d’avoir relevé », a précisé la présidente du comité de filière horti-pépi.

Un investissement pour l’innovation

Alors que la filière a engagé plus de 8 millions d’euros dans ce Cap, le conseil régional, pour sa part, a décidé d'apporter son appui avec 1,2 million d’euros, accompagné par l’Union européenne et son apport financier de 562 500 euros. « Nous sommes la région des jardins de la France. Cinq siècles après la Renaissance, je suis heureux de voir que les gens sont encore dans le développement et l’innovation. Après des périodes difficiles pour la filière, vous avez su vous adapter et vous êtes aujourd’hui dans le développement », a félicité François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire.

De son côté, Philippe Noyau, président de la chambre d’Agriculture régionale, cosignataire de ce Cap, a souligné : « On doit revégétaliser nos paysages. Vous êtes une filière dans le vent et vous savez innover. Ce Cap filière est aussi le moyen de reconnaître le talent de la production française ».

Avec ce nouveau Cap filière jusqu’en 2027, la filière horticulture-pépinière est prête à répondre aux enjeux de demain et aux attentes sociétales.


*Contrat d'appui au projet des filières.

 

Quelques chiffres

La filière horti-pépi du Centre-Val de Loire compte 163 entreprises de production sur une surface de 1 126 hectares.

La région Centre est la 3e région française pour la pépinière forestière et la 2e région française pour les jeunes plants de pépinière ornementale.

Le chiffre d’affaires horticole de la filière est de 91 millions d’euros.

Un centre d’expérimentation existe au sein de la région, c’est le CDHR Centre-Val de Loire, basé à Saint-Cyr-en-Val (Loiret).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité