Aller au contenu principal

Insolite
Une famille d’agriculteurs en dessins sur trois générations

La famille Van De Velde est installée depuis quatre générations à Brie-Comte-Robert. Son histoire a été racontée, avec celle de quatre autres familles, dans un livre déjà disponible.

En cent ans, le monde a évolué, mais la famille Van De Velde est toujours installée dans sa ferme, au cœur de la ville de Brie-Comte-Robert. Quatre générations se sont succédé sur la ferme, depuis l’arrière-grand-père, arrivé de Belgique dans les années 1920, à Sophie, née en 1979. Son histoire familiale est racontée par Claire Lecœuvre dans le livre Les pieds dans la terre, sorti au mois de mars. L’autrice est venue, avec un dessinateur, visiter la ferme durant l’été 2020.

Montrer l'évolution des territoires

Le projet initial du livre est de montrer l’évolution des paysages et plus globalement du territoire sur un siècle, en s’intéressant à cinq familles d’agriculteurs, partout en France. « J’aimais bien l’idée du livre. Je trouvais chouette de ressortir des souvenirs et de laisser une trace de l’histoire », explique Sophie Van De Velde. Ses parents, Martine et Marc, ont eux aussi participé au projet, l’occasion pour elle de découvrir des histoires qu’elle n’avait jamais soupçonnées : « C’était une découverte pour moi. J’ai aussi appris des choses sur mon grand-père et je regrette de ne pas lui avoir posé plus de questions », analyse-t-elle. Le projet l’a aussi séduite car elle se sent touchée par ce qu’il raconte : « En m’installant dans un bâtiment pour monter une activité de maraîchage, je participe à ma façon à la lutte contre l’artificialisation des sols et l’urbanisation », avoue la jeune femme.

Un retour à la ferme

Sophie Van De Velde a grandi ici mais n’avait pas pris la suite de ses parents, préférant travailler dans le domaine des jeux vidéo. Ce n’est qu’en 2017 qu’elle décide de changer de vie et de s’installer en tant que maraîchère. Elle se lance donc dans le maraîchage bio, sur une exploitation de cinq hectares à Servon, alors que ses parents étaient plutôt tournés vers les cultures céréalières. Ils n’ont d’ailleurs pas particulièrement bien perçu le retour de leur fille, voyant dans son ancien emploi une forme de sécurité. Pourtant, l’agriculture est présente dans ses gènes depuis toujours, comme elle l’explique : « Je faisais la moisson en étant petite ». L’ADN familial est aussi marqué par le travail de la terre, son grand-père, Julien, disparu en 1994, avait acheté petit à petit la ferme dans laquelle la famille vit encore, et une partie de sa famille est exploitante à Jossigny.

À terme, son père, né en 1949, devrait partir à la retraite et Sophie Van De Velde envisage de reprendre l’exploitation en grandes cultures avec l'appui de son cousin.

+ d'infos :

Les pieds dans la terre – Cinq histoires de paysans, de Claire Lecœuvre, illustré par Fabien ­Tételin, aux Éditions des éléphants. 80 pages. 18 euros.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité