Aller au contenu principal

Diversification
Une ferme pédagogique ouvre ses portes à Orrouer

Le réseau Bienvenue à la ferme a organisé ses traditionnelles portes ouvertes lors du week-end pascal, l'occasion de découvrir la ferme pédagogique de Véronique André, La Choltière, à Orrouer.

Le 17 avril, à Orrouer. Véronique André (à d.) a fait découvrir sa ferme pédagogique de la Choltière, lors du week-end portes ouvertes du réseau Bienvenue à la ferme.
Le 17 avril, à Orrouer. Véronique André (à d.) a fait découvrir sa ferme pédagogique de la Choltière, lors du week-end portes ouvertes du réseau Bienvenue à la ferme.
© H.C. - Horizons

Il n'y a pas beaucoup de fermes pédagogiques en Eure-et-Loir. D'ailleurs, dans le réseau porté par la chambre d'Agriculture, Bienvenue à la ferme, elles ne sont que deux. Et celle de Véronique André, La Choltière, située à Orrouer à quelques encablures de la métropole chartraine, vient tout juste de le rejoindre. Aussi, l'exploitante n'a pas hésité à participer au traditionnel week-end portes ouvertes du réseau, qui s'est déroulé du 16 au 18 avril.

Quelque chose à apporter

« Les agriculteurs laissent souvent à d'autres le soin de parler d'agriculture… Mais lorsque des gens viennent à la ferme pour acheter leur sapin de Noël, je sens bien qu'ils ont envie d'en parler, constate Véronique André. Du coup, je me suis dit que j'avais quelque chose à apporter ». C'est pourquoi, après avoir réfléchi son projet, effectué les démarches nécessaires, aménagé un bel espace pour accueillir des groupes d'enfants et réservé un pré d'un hectare à cet usage, elle a lancé son activité cette année.

Dans la famille depuis quatre générations, la Ferme de la Choltière est constituée d'un ensemble de bâtiments autour d'une cour carrée, nichée entre Beauce et Perche. Son mari Sébastien y cultive essentiellement des céréales et ensemble ils ont développé depuis une vingtaine d'années une activité autour de la production de sapins de Noël. Parallèlement, Véronique travaillait dans le secteur de l'animation. « Je connais donc bien les enfants et j'ai plutôt envie de travailler avec les écoles en développant un parcours pédagogique avec les enseignants pour que l'on en parle en classe avant et après la visite ».

Pour Véronique André, l'enjeu est important : « Il faudrait leur faire réaliser que nous avons un rapport au temps assez rare dans le monde professionnel et donc, proposer des choses différentes à chaque saison. Leur montrer aussi les liens que nous avons avec les animaux, nous avons des moutons et des poules. Leur parler de notre travail sur l'environnement. Et aussi, essayer de combler leur déficit de manipulation ou de visualisation des distances, des surfaces ou des poids… ». En tout cas, avec elle, les enfants seront entre de bonnes mains.

+ d'infos

Véronique André, ferme de la Choltière, à Orrouer. Contacts : 06.40.28.41.30 - fermedelacholtiere@gmail.com - https://www.lacholtiere.fr - https://www.facebook.com/lacholtiere/
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Vandalisme : 2 hectares de maïs broyés
Raphaël et Frédéric Bouché, exploitants à Ballancourt-sur-Essonne, ont été victimes d'un acte d'incivilité dans la nuit du…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité