Aller au contenu principal

Une première vendange en Beauce pleine de promesses

La première vraie vendange de la vigne de Rodolphe Couturier s'est déroulée le 6 septembre à Mérouville (Eure-et-Loir).

Le ban des vendanges a été levé le 6 septembre en Eure-et-Loir après quelques analyses pour en déterminer la date. Et en ce dimanche ensoleillé, ils sont une quarantaine a s\'affairer entre les rangs de la vigne de Rodolphe Couturier à Mérouville, pour y cueillir le raisin arrivé à maturité.

Tout le monde est là, famille, amis, petits et grands, à mettre la main à la pâte dans une ambiance festive. En une journée, les quelque 4  350 pieds de vigne, un quart de chardonnay et le reste en pinot noir, se verront délestés de leurs plus belles grappes.

«  Nous aurons le résultat dans quelques semaines mais pour l\'instant, ça paraît pas mal  », se réjouit le nouveau viticulteur beauceron, Rodolphe Couturier.

Dans son chai, il se charge de l\'égrappage du raisin qui arrive de la parcelle avec une machine à hérisson, le grain est ensuite poussé dans la cuve de fermentation, ce qui assure le mélange. Pour le rouge, l\'enveloppe du grain est conservée pour lui donner sa couleur.

Avec cette première production, il espère tirer environ cent cinquante litres de blanc et six cents de rouge, de quoi remplir un bon millier de bouteilles de Nouvelle Plaine, nom qu\'il a choisi pour son vin.

Vigneron débutant, Rodolphe Couturier se fait accompagner tout au long du processus de la vigne au vin  : «  C\'est Ax\'vigne, une filiale d\'Axéréal, qui fait tout le suivi, agronomique et au chai. Ils font des analyses régulières. Comme je débute, c\'est rassurant d\'avoir quelqu\'un qui me suit. Et c\'est intéressant pour eux d\'étudier ce qui se passe car avec le changement climatique, le vignoble se déplace  ».

Et maintenant qu\'il est arrivé en Eure-et-Loir, nous pourrons bientôt accompagner, avec modération, notre rata beauceron d\'un bon vin local.

Hervé Colin

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité