Aller au contenu principal

ZNT : des millions d’hectares en danger

La FDSEA 45 se mobilise contre le nouvel arrêté sur les zones non traitées prévu pour le mois d’octobre.

© Christian Gloria

Alors que le premier Ministre s’était engagé en septembre 2015 à instaurer une pause réglementaire… le rouleau compresseur de la sur-transposition et de la folie normative continue son chemin !  Cet été, le conseil d’Etat a abrogé un arrêté datant de 2006 règlementant l’usage des produits phytosanitaires. C’est dans ce texte que les règles relatives aux zones non traitées (ZNT) étaient fixées. Ainsi au lieu de suivre la logique de revalider cet arrêté avec un contenu identique, les ministères de l’Environnement et de l’Agriculture ont en décidé autrement ! Alors que l’agriculture de notre région connait une crise jamais vécue auparavant, les deux ministères ont donc décidé de revoir les règles liées au ZNT avec comme idée en tête : de sucrer des milliers d’hectares aux agriculteurs ! En effet, jusqu’à aujourd’hui, il était établi que des znt étaient nécessaires le long des cours d’eau ainsi que des dispositifs «anti dérives «auprès des lieux sensibles (écoles, maison de retraite,etc.). Avec ce nouvel arrêté que notre chère Ségolène Royal souhaite finaliser courant octobre, sont ajoutés à la liste, les bords de fossé, les bordures de bois, les haies de plus de 5m et les distances initiales des znt décuplées.

Au total, ce sont environ 4 millions d’ha qui seraient retirés de la production française, soit un équivalent chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros !!!

Pour notre département, le tissu agricole et rural des zones les plus fragiles (Berry, Puisaye, Gâtinais de l’Est) serait le plus impacté et n’y survivrai pas. Pour notre syndicat, les revendications sont simples: l’arrêté de 2006 doit être revalidé dans sa forme initiale. Il est hors de question de retirer un seul are de terre de la production.

A l’heure où l’agriculture loirétaine est en grande souffrance, la FDSEA 45 a décidé de mobiliser en urgence l’ensemble des élus et parlementaires du département pour faire entendre la voix du bon sens. Une forte mobilisation est à prévoir…

Illustration schématique de la proposition des ministères.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité