Aller au contenu principal

ZNT : rigueur et vigilance, les ONG attaquent !

La FNSEA 45 rappelle aux agriculteurs l’importance de respecter les nouvelles obligations ZNT pour sécuriser juridiquement leurs pratiques.


© FNSEA 45

Le dispositif de protection des zones d’habitation, instauré fin décembre par le gouvernement, ne satisfait ni les agriculteurs, qui se sentent floués, rejetés, ni les associations environnementales, qui ont décidé de déposer un recours pour encore renforcer les mesures. La FNSA 45 est ainsi bien consciente que la mise en œuvre des ZNT « riverains » est difficilement compréhensible par les agriculteurs dans le cadre de la crise sanitaire actuelle. Et bien évidemment, la position syndicale de la FNSEA 45 a toujours été de dire « ZNT = 0 mètre ».

Cependant, les textes réglementaires sont applicables et certaines ONG commencent déjà à diffuser des guides destinés aux riverains pour qu’ils s’approprient les nouvelles règles et, le cas échéant, puissent déposer des recours. C'est le cas de l'ONG Générations futures, liée à l'association Nous voulons des coquelicots, qui vient de publier un guide très complet qui vise à « informer » les riverains sur les risques en lien avec l'usage des produits phytosanitaires, les aider à connaître leurs droits et partager les clés pour agir, notamment par des recours. La FNSEA 45 invite ainsi tous les agriculteurs à respecter les nouvelles obligations pour sécuriser juridiquement leurs pratiques.

Pour rappel, la réduction des ZNT riverains est possible dans le Loiret sous deux conditions : il faut le matériel adapté (liste accessible dans L'Info FDSEA) et la réglementation impose aussi à l'agriculteur d'avoir la charte disponible sur lui lors d'un traitement. Dès lors, les réductions suivantes s’appliquent : en arboriculture, passage d’une ZNT de 10 à 5 m ; en viticulture, passage d’une ZNT de 10 à 5 m ; pour les autres usages agricoles (grandes cultures), passage d’une ZNT de 5 à 3 m. Les produits soumis à une ZNT de 20 m, conformément à la liste ministérielle, ne font pas l’objet d’une réduction et ces réductions ne sont pas applicables près des zones accueillant des personnes sensibles.

Charte ZNT : pourquoi un tel dispositif ?

La mise en place des distances de sécurité — ou ZNT pour Zones de non-traitement — entre les zones traitées dans nos champs et les zones d’habitation a une double origine, européenne et française. Tout d’abord, au niveau européen, l’Agence sanitaire européenne, l’EFSA, a instauré en 2016 une nouvelle méthodologie pour autoriser ou ré-autoriser les produits phytosanitaires qui conduit à imposer des ZNT jusqu’à 10 m pour protéger les résidents et personnes présentes. Ainsi, dans dix ans, durée maximale de validité des AMM, tous les produits sur le marché en France disposeront de ZNT. Ensuite, au niveau français, le Conseil d’État a sommé notre gouvernement, fin juin 2019, de renforcer la protection des riverains sous six mois, à la suite d'un recours de Générations futures et Eaux et rivières de Bretagne. Ce dernier n’avait donc pas le choix que de proposer un dispositif. Tout l’enjeu pour la FNSEA a donc été de faire entendre la nécessité de pragmatisme et de réalisme.

FNSEA 45

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité