Aller au contenu principal

Truffes
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire

Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire de la naissance de cette association.

Marie-Christine Ligouis est une véritable passionnée. À Sougy, son terrain compte 450 arbres truffiers sur 1,5 ha. Avec sa chienne labrador Gina, dressée spécialement pour détecter la truffe, elle espère faire une bonne récolte de diamant noir cette année.

« Avec la truffe, il n’y a pas de règle. Tous les arbres ne donnent pas forcément chaque année. La truffe reste un champignon, sa récolte est donc aléatoire. », souligne-t-elle.

En effet, la culture de la truffe est particulièrement capricieuse. Malgré tous les efforts, il n'est jamais certain d’en récolter chaque année.

« La truffe est un champignon en symbiose avec les racines d’un arbre. La liaison racine-arbre s’appelle la mycorhize. Elle progresse avec le système racinaire. Cela a un effet phytotoxique sur les herbes : il s’agit du brûlé. Les herbes disparaissent lorsqu’elles se trouvent au dessus des racines de ces arbres. Le brûlé est donc un bon indicateur d’une progression de la truffe. », explique Bernard Doussineau, membre de l’association depuis de nombreuses années.

Truffes

Marie-Christine Ligouis veut partager sa passion avec ses confrères. C’est dans ce but qu’est née, en juillet 2019, l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire.

« En 2007, il existait neuf agriculteurs qui avaient planté des chênes en Centre-Val de Loire. Grâce à l’aide du GDA* Loire Beauce, l’association a vu le jour. »

Les trufficulteurs de Beauce Val de Loire adhèrent également à la Fédération française de la truffe (FFT) et à la Fédération régionale de la truffe (FRT) qui regroupe quatre associations : le syndicat de l’Indre, l’association de Touraine, l’association de Beauce Val de Loire et l’association de Champagne Berrichonne.

« Nous trouvions cela dommage que les neuf agriculteurs soient séparés. Grâce au GDA, la chambre d’Agriculture nous a aidés à faire naître l’association. Ainsi, des nouveaux planteurs nous ont rejoints, profitant des conseils techniques des plus anciens. Le but est de se souder pour avoir une identité locale reconnue. »

Actuellement, l’association compte 32 adhérents. Cela représente 15 ha répartis sur la région Centre.

Animés d’une passion commune, les membres de l’association ont à coeur de bâtir une identité locale de la truffe. Dans l’entraide et la bienveillance, chacun y met du sien pour servir les intérêts de leur jeune regroupement. « Nous sommes des producteurs innovants et volontaires. Nous sommes pour la plupart des agriculteurs cherchant une diversification. », assure Bernard Doussineau.

Leur souhait le plus cher est de mettre en place un marché de la truffe à Orléans. D’autant que ce produit festif est très demandé durant les fêtes. Malheureusement, ce projet n’a pas pu aboutir cette année à cause de la crise sanitaire.

*Groupement de développement agricole

Truffes

+ d'infos

Pour en savoir plus sur l'association et commander de la truffe pour vos repas de fin d'année, contactez l'association à cette adresse ­: trufficulteursbvl@gmail.com.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité