Aller au contenu principal

Viticulture
Cave du Vendômois : une coopérative historique tournée vers les enjeux de demain

Lors de la dernière visite pré-comice, lundi 5 juin, Nicolas Parmentier, directeur de la Coopérative du Vendômois, a fait une présentation historique de l’entreprise ainsi qu’un tour d’horizon de son actualité.

Pendant les visites pré-comice lundi 5 juin, les participants ont écouté attentivement la présentation de la Cave coopérative du Vendômois ainsi que son actualité, racontée par son directeur Nicolas Parmentier et son président Bruno Renard.

Fondée en 1929, la Cave coopérative fêtera dans quelques années un siècle d’existence. « Nous sommes la quatrième génération de l’entreprise. Au fil du temps, les enfants n’ont pas repris les exploitations de leurs parents et aujourd’hui la cave a vu son nombre d’apporteurs considérablement se réduire », regrette Bruno Renard. La cave est composée aujourd’hui de sept adhérents, dont deux apporteurs principaux pour 90 % des volumes.

1,6 million d’euros de chiffre d'affaires

Malgré moins d’apporteurs, la Cave coopérative du Vendômois a su se réinventer pour continuer d’exister avec une forte adaptation et des investissements. « Notre chiffre d’affaires atteint aujourd’hui 1,6 million d’euros avec 40 % de vente directe, 20 % de ventes avec Alliance Loire, 35 % avec le négoce, et 5 % d’export à l’international », précise Nicolas Parmentier.

Actuellement, le vignoble total de la Cave coopérative concerne 125 hectares avec des vins blancs, dont le cépage majoritaire est le chenin, ainsi que des vins rosés et vins rouges avec pour cépage principal le pineau d’Aunis. Cinq salariés permanents travaillent au sein de l’entreprise.

La Cave coopérative du Vendômois est le vignoble principal de l’AOC Coteaux du Vendômois. « On est le producteur principal de l’appellation avec 5 000 hectolitres par an », détaille Nicolas Parmentier.

Augmenter la notoriété et l’attractivité

Pour augmenter l’attractivité du milieu viticole en Vendômois, la Cave coopérative travaille en partenariat avec la ville de Vendôme afin de pouvoir augmenter sa notoriété et favoriser son image, comme avec la marque « Vendôme bien plus qu’une place ». « Nous pouvons être fiers de nos vins. L’appellation Coteaux du Vendômois ainsi que la Cave coopérative sont des vitrines pour la ville de Vendôme », reconnaît Laurent Brillard, maire de Vendôme.

La Cave coopérative étant le producteur majoritaire de l’AOP Coteaux du Vendômois, elle travaille conjointement avec l’appellation pour essayer de changer son nom en AOC Vendômois. « Quand on pense Vendôme, on pense à nous et vice et versa. Le changement de nom pourrait être très bénéfique », expliquent Ariane Lesné, présidente des Coteaux du Vendômois, et Nicolas Parmentier.

Des investissements pour se développer

Même si l’augmentation du coût des charges impacte considérablement les finances de la Cave coopérative du Vendômois, cette dernière continue son développement. « Depuis 2003, nous avons réalisé 600 000 euros d’investissements afin d’améliorer la qualité de nos vins », affirme Nicolas Parmentier. De même, toujours en partenariat avec l’appellation Coteaux du Vendômois, la Cave coopérative participera à l’événement Vignes Vins Randos — VVR fêtera ses 20 ans les 2 et 3 septembre prochain — qui permettra de mettre en lumière l’entreprise.

Avec ses 10 000 hectolitres récoltés annuellement, la Cave coopérative du Vendômois va ravir pendant encore longtemps les papilles des locaux comme des touristes.

Lire aussi Visites pré-comice : des échanges enrichissants dans le Vendômois

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité