Aller au contenu principal

Innovation
Contre les limaces, la Chambre teste Limacapt

La chambre d'Agriculture teste Limacapt, un capteur connecté pour la détection et le comptage automatisé de limaces.

La chambre d'Agriculture teste Limacapt, un capteur connecté pour la gestion des limaces.
La chambre d'Agriculture teste Limacapt, un capteur connecté pour la gestion des limaces.

La chambre d’Agriculture de région Île-de-France a testé en avant-première à l’automne Limacapt, le premier capteur autonome et connecté pour la détection et le comptage des limaces au champ.

Limacapt est un capteur équipé d’un panneau solaire — ce qui lui permet d’être autonome en énergie —, d’un module d’acquisition de photos avec une caméra infrarouge et d’une station météo. La solution est basée sur un algorithme embarqué qui permet la reconnaissance des limaces juvéniles et adultes et qui comptabilise le nombre d’individus (sans distinction d’espèces). L’outil reste en surveillance toute la nuit grâce à la caméra infrarouge et remonte le nombre de limaces comptabilisées le matin sur une plateforme de données. Il est ainsi actif au moment où l’activité limaces est à son maximum.La solution permet l’évaluation du nombre par rapport à une dynamique de population sur une culture.L’outil remonte sur la plateforme non seulement le nombre de limaces juvéniles et adultes, mais aussi les données météo.

À l’automne dernier, la chambre d’Agriculture a installé, avec la société De Sangosse, le capteur Limacapt sur une parcelle de blé. L’objectif était de mettre en parallèle les observations d’un conseiller et les observations remontées par le Limacapt.

Ainsi, Hervé Martin, conseiller expérimentation à la chambre d’Agriculture, venait réaliser des comptages suivant un protocole établi par De Sangosse pendant la période à risque d’observation des limaces (deux semaines avant le semis jusqu’à début décembre).

Aujourd’hui, l’outil ne permet pas d’apporter d’éléments sur la nuisibilité des limaces, mais c’est tout l’intérêt des tests réalisés à grande échelle auxquels la chambre d’Agriculture participe tout comme d’autres partenaires de De Sangosse.

L’outil permet malgré tout de rester en veille à distance sur les observations. En effet, pendant l’essai, le Limacapt a permis d’alerter l’agriculteur chez qui était positionné le capteur, de la nécessité de réaliser un traitement.

Celui-ci a par ailleurs des parcelles à des distances éloignées entre la Seine-et-Marne et la ­Champagne-Ardenne. Ce type de solution représente un réel gain de temps pour lui car elle lui permet de rester en veille sans se déplacer sur la parcelle et d’organiser ses chantiers. C’est également un moyen d’optimiser l’utilisation des anti-­limaces en évitant les applications systématiques et en réalisant des applications au bon moment.

Limacapt est une solution opérationnelle et qui tend à évoluer vers un outil d’aide à la décision de plus en plus précis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité