Aller au contenu principal

Édito
« La Pac, c’est maintenant ! »

Damien Greffin, président de la FNSEA Grand Bassin Parisien.

« Vous le savez, nous sommes sortis, en un temps record, le 2 avril dernier, sur tout le territoire du Grand bassin parisien pour exprimer nos inquiétudes sur l’évolution des aides couplées et la mise en place d’un éco-régime qui exclut la moitié d’entre nous de l’aide à taux plein.

À l’issue de cette action, nous avons rencontré le 9 avril le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, pour l’informer de nos lignes rouges : ''Nous voulons un éco-régime pour tous, accessible quelles que soient les spécificités agricoles de nos campagnes, et une aide couplée bovine qui ne pénalise pas l’élevage de plaine avec un plafond de chargement trop bas''.

La rencontre a été courtoise avec une réelle attention du ministre pour trouver des solutions adaptées au contexte agricole de notre territoire. Mais cela ne suffit pas. Il nous faut des garanties.

Depuis trois semaines, le silence assourdissant du gouvernement ne laisse rien présager de bon. La nature a horreur du vide, les agriculteurs aussi. Alors nous reprenons la parole pour dire haut et fort que, cette fois-ci, nous n’accepterons pas une nouvelle baisse de nos aides.

La plaine ne peut plus supporter d’efforts financiers supplémentaires si nous prenons en considération, en plus, les nouvelles mesures agro-environnementales qui réduisent nos capacités de production et impactent nos rotations sans réelle prise en compte des réalités de marché.

Nous sommes dans la dernière ligne droite des négociations.

Nous devons nous préparer à repartir sur le terrain si les arbitrages ministériels que nous attendons sont défavorables.

Nous sommes 80 000 agriculteurs dans la plaine du Bassin parisien et nous pesons 40 % du PIB agricole français.

Ne sous-estimons pas notre capacité à nous faire entendre, tous ensemble. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité