Aller au contenu principal

Édito
« La Pac, c’est maintenant ! »

Damien Greffin, président de la FNSEA Grand Bassin Parisien.

« Vous le savez, nous sommes sortis, en un temps record, le 2 avril dernier, sur tout le territoire du Grand bassin parisien pour exprimer nos inquiétudes sur l’évolution des aides couplées et la mise en place d’un éco-régime qui exclut la moitié d’entre nous de l’aide à taux plein.

À l’issue de cette action, nous avons rencontré le 9 avril le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, pour l’informer de nos lignes rouges : ''Nous voulons un éco-régime pour tous, accessible quelles que soient les spécificités agricoles de nos campagnes, et une aide couplée bovine qui ne pénalise pas l’élevage de plaine avec un plafond de chargement trop bas''.

La rencontre a été courtoise avec une réelle attention du ministre pour trouver des solutions adaptées au contexte agricole de notre territoire. Mais cela ne suffit pas. Il nous faut des garanties.

Depuis trois semaines, le silence assourdissant du gouvernement ne laisse rien présager de bon. La nature a horreur du vide, les agriculteurs aussi. Alors nous reprenons la parole pour dire haut et fort que, cette fois-ci, nous n’accepterons pas une nouvelle baisse de nos aides.

La plaine ne peut plus supporter d’efforts financiers supplémentaires si nous prenons en considération, en plus, les nouvelles mesures agro-environnementales qui réduisent nos capacités de production et impactent nos rotations sans réelle prise en compte des réalités de marché.

Nous sommes dans la dernière ligne droite des négociations.

Nous devons nous préparer à repartir sur le terrain si les arbitrages ministériels que nous attendons sont défavorables.

Nous sommes 80 000 agriculteurs dans la plaine du Bassin parisien et nous pesons 40 % du PIB agricole français.

Ne sous-estimons pas notre capacité à nous faire entendre, tous ensemble. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité