Aller au contenu principal

Le Label rouge concerne désormais les arbres fruitiers

Mercredi 16 novembre, l’association Excellence végétale a inauguré le Label rouge arbres fruitiers au Domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher). Deux arbres ont été plantés.

L’inauguration du Label rouge arbres fruitiers, organisée par l’association Excellence végétale, a eu lieu mercredi 16 novembre. Tout d’abord, les acteurs de la filière se sont réunis au Domaine de Chaumont-sur-Loire, en présence de sa directrice Chantal Colleu-Dumond, afin de planter symboliquement deux arbres fruitiers labellisés. Cette dernière précise : « C’était un partenariat souhaité des deux côtés, c’était logique de planter des arbres fruitiers ici à Chaumont, qui est un lieu du végétal. Je suis très contente qu’un verger puisse voir le jour ici ».

5 espèces labellisables

Le Label rouge des arbres fruitiers respecte un cahier des charges précis, notamment l’obligation pour chaque producteur d’être engagé dans la certification horticole française Plante bleue. Cinq espèces d’arbres fruitiers peuvent être Label rouge : le cerisier, le pommier, le poirier, le prunier et l’abricotier. « Le label concerne l’arbre lui-même et ne garantit donc pas un Label rouge sur les fruits récoltés », précise de son côté Sylvie Robert, déléguée générale de l’association Excellence végétale. Ce label était un projet de longue date avec une implication de la part de nombreux acteurs de la filière, comme ont pu l’expliquer les participants ensuite réunis au château Laborde-Saint-Martin, à Candé-sur-Beuvron. « Un des avantages de ce label est de pouvoir harmoniser les méthodes d’élevage des arbres fruitiers », expliquent conjointement Patrick Chassaigne, gérant de la pépinière Desmartes, et Frédéric Douchin, gérant de la pépinière Duparc, réunis au château Laborde-Saint-Martin à Candé-sur-Beuvron.

Nouvelle communication

Michel Nicou, président d’Excellence végétale, a souligné : « Cet événement est le fruit d’un long labeur avec un grand travail de la part de l’équipe ainsi que des acteurs de la filière qui ont permis cette inauguration aujourd’hui ». Il a expliqué son importance : « Ce Label rouge permettra de transmettre aux jeunes d’aujourd’hui et de demain des valeurs et idées formidables ».

L’inauguration du Label rouge arbres fruitiers était l’occasion pour l’association de présenter son développement. « Nous avons mis l’accent cette année sur la communication avec l’ambition de mieux nous faire connaître. Nous avons refondé totalement notre site Internet et avons travaillé sur la création de petits films afin de présenter le Label rouge aux consommateurs », détaille le président d’Excellence végétale. Les participants ont pu découvrir ces films en avant-première.

Le consommateur au cœur du projet

Jean-Baptiste Griffaton, vice-président de l’interprofession Valhor, était présent pour exprimer son soutien à l’association ainsi qu'au Label rouge fruitiers. « Dès le début, j’ai été sensible par l’approche. Le consommateur est véritablement au cœur du projet », explique le représentant de Valhor. À la suite de ces interventions successives, les participants étaient invités à participer à un moment convivial avec la dégustation des vins de Touraine en présence des chevaliers de la Commanderie des grands vins d’Amboise.

 

Voir aussi notre précédent article sur le sujet : Les fruitiers bientôt sous Label rouge.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Publicité