Aller au contenu principal

Employeurs
L’embauche de saisonniers, un contrat spécifique

Le contrat de travail pour un emploi saisonnier est particulier. Ce n’est pas un CDD ordinaire, il faut donc être vigilant dans sa rédaction.

Le fait de cocher Motif saisonnier n’est pas suffisant comme seule indication sur le contrat. Il est nécessaire d’apporter des éléments complémentaires ­précis	: cultures concernées, tâches liées à la saison.
Le fait de cocher Motif saisonnier n’est pas suffisant comme seule indication sur le contrat. Il est nécessaire d’apporter des éléments complémentaires ­précis : cultures concernées, tâches liées à la saison.
© H.C. - Archives / illustration

Un contrat saisonnier doit être lié à des variations d'activité. Elles doivent être régulières, prévisibles, cycliques et indépendantes de la volonté des employeurs ou des salariés. Il ne doit pas s’agir d’un simple accroissement d'activité, mais bien au contraire de travaux se répétant chaque année selon une périodicité à peu près fixe, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs.

Le CDD saisonnier, comme tout CDD, est un contrat écrit comportant la définition précise de son motif. Le fait de cocher Motif ­saisonnier n’est pas suffisant comme seule indication sur le contrat. Il est nécessaire d’apporter des éléments complémentaires précis : cultures concernées, tâches liées à la saison. L’enjeu est important. Un salarié saisonnier ne perçoit pas la prime de précarité (prime de fin de contrat). Son salaire n’est pas mensualisé. L’employeur peut opter pour la réduction Travailleur occasionnel. Il faut donc pour l’exploitant être vigilant pour que le contrat saisonnier ne soit pas requalifié en simple CDD.

Plusieurs contrats à la suite

Le contrat saisonnier est conclu pour une durée limitée. Il doit en principe comporter un terme précis dès sa signature et prend donc fin à la date prévue. Toutefois, il est parfois difficile de connaître la date exacte de fin de la saison lors de la conclusion du contrat. Le contrat saisonnier est l’un des rares contrat qu’il est possible de signer sans terme précis, mais avec obligatoirement une durée minimale. La conclusion de CDD saisonniers successifs sans interruption (sans délai de carence) avec le même salarié est possible.

Rémunération à l’heure

Les salariés saisonniers sont exclus de la mensualisation. Ils sont payés en fonction du nombre d’heures réalisées dans le mois, majorées de 10 % au titre de l'indemnité compensatrice de congés payés.

Leur salaire est soumis aux charges sociales, dont les cotisations vieillesse obligatoires. Les saisonniers s’ouvrent ainsi des droits à la retraite. Ils peuvent être dispensés d’affiliation à la mutuelle de l’entreprise si le CDD fait moins de douze mois et qu’ils justifient par écrit qu’ils sont couverts par une couverture individuelle souscrite pour le même type de garantie.

Ils bénéficient de la prévoyance décès dès le premier jour du contrat. Ils sont par contre dispensés d’affiliation à la prévoyance incapacité/invalidité si le contrat dure moins de six mois.

Exonération de cotisations patronales

Un employeur agricole qui souhaite embaucher un travailleur saisonnier peut bénéficier de l'exonération de cotisations patronales de sécurité sociale sur les bas salaires. Ce dispositif appelé TODE est prolongé jusqu'au 1er janvier 2023. L’exonération est totale si la rémunération mensuelle brute est inférieure ou égale à 1,2 Smic mensuel, soit 13,02 euros à compter du 1er mai 2022. La durée maximale de l’exonération est de 119 jours consécutifs ou non, par employeur, par salarié et par année civile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité