Aller au contenu principal

Les salades du futur poussent aux Crudettes

L’entreprise Les Crudettes développe un projet de serres innovantes où des salades poussent hors-sol, sans pesticides, toute l’année.

Les salades cultivées en aéroponie arrivent à maturité au bout de six semaines. C’est un peu moins qu’en culture de plein champ.

Mardi 6 octobre, une journée dédiée au « futur de l’alimentation » en Centre-Val de Loire a eu lieu, orchestrée par l’agence régionale de développement économique Dev’up. Elle a fait découvrir à un groupe de journalistes ce que pourraient être les salades de demain.

Les Crudettes, spécialiste des salades et crudités prêtes à manger, mène depuis dix-huit mois le projet de recherche Cap’vert à côté de son usine de Châteauneuf-sur-Loire.

Dans une serre de 3000 m2 où l’on ne pénètre qu’en tenue de protection, des rangées de salades poussent à perte de vue, comme posées sur de longs chariots blancs. Les plants passent trois semaines en nurserie sur des petits carrés de mousse nutritive puis sont repiqués ici, sur des plaques prédécoupées qui avancent automatiquement.

En suspension dans une chambre obscure, les racines se développent grâce à une brume d’eau et de nutriments. En surface sont reproduites des conditions idéales de température, luminosité, hygrométrie…

Au bout de six semaines, les salades sont de bonne taille, propres, appétissantes, prêtes à être coupées et ensachées.

Cette technique de production, appelée aéroponie, présente plusieurs avantages. Le directeur des Crudettes, Thierry Dubois, explique : « En hiver, en France, une salade de plein champ gèle. On s’approvisionne alors en Espagne et en Italie. L’aéroponie est la solution pour produire localement, douze mois sur douze, en complément du plein champ ».

Le procédé permet de produire des salades sans pesticides et de réduire drastiquement la consommation d’eau : « En plein champ, il faut environ 90 litres d’eau pour produire un kilo de salades en sachet. Avec cette technologie, on sera en dessous de 10 litres », compare le responsable.

Beaucoup moins pénible qu'en plein champ, la récolte des salades se fait « à hauteur de hanches » et « en dynamique » en aéroponie, ce qui laisse entrevoir une « opportunité de recréer de l’emploi localement ».

L’entreprise et ses partenaires multiplient les tests et la modélisation de données afin d'améliorer la performance de cette serre innovante : optimisation de la recette lumineuse, rationalisation de l'espace…

Résultat : « En dix-huit mois, on a augmenté la quantité produite de 75 % », pour une qualité nutritive et organoleptique « équivalente à celle des salades de plein champ », annonce Thierry Dubois.

Prochaine étape : embrayer sur une production industrielle et faire essaimer ce type de serre, en accompagnant les agriculteurs intéressés.

Car Les Crudettes ont l'objectif, d'ici à cinq ans, de s'approvisionner pour un tiers en salades produites en aéroponie.

Les plus lus

Une boutique flambant neuve pour l'EARL Blanchet
L'EARL Blanchet, l'élevage bovin charolais de Coltainville (Eure-et-Loir), s'est dotée d'une toute nouvelle boutique et élargit…
Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
La saison des asperges démarre chez Denis Billault
La récolte des asperges a démarré en Loir-et-Cher. L'occasion de rencontrer Denis Billault, producteur d'asperges vertes et…
Épisode de gel : des dégâts considérables sur les cultures franciliennes
L'Île-de-France a été touchée par deux épisodes de gel intense les 6 et 7 avril, occasionnant des dégâts considérables sur les…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Publicité