Aller au contenu principal

Pré-comice : un après-midi d'échanges dans le Vendômois

Lundi 9 mai avait lieu la traditionnelle visite pré-comice organisée par la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, en présence des élus territoriaux et des représentants de la profession agricole.

Après deux ans d’attente, le comice de Morée signe le retour des festivités en Loir-et-Cher, les 21 et 22 mai. Pour l’occasion, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher a tenu à organiser sa traditionnelle visite pré-comice en amont de l'événement. La profession agricole, la sous-préfète du Vendômois, Magali Chapey, et certains élus du département étaient présents, tels que Philippe Gouet, président du conseil départemental, Pascal Huguet et Florence Doucet, vice-présidents. L’objectif de la journée était de visiter plusieurs exploitations agricoles et d'évoquer certaines problématiques telles que la transmission des exploitations, l’accès à l’irrigation ou encore le manque de main-d’œuvre.

Des repreneurs qui se font attendre

Jean-Pierre et Fabien Samson, éleveurs laitiers et aviculteurs à Lignières, ont accueilli les participants sur leur exploitation. Les deux frères ont pu exprimer leurs inquiétudes par rapport à la transmission de leur structure. « Aujourd’hui, il y a deux choix : soit on arrive à retrouver un nouvel associé pour remplacer Jean-Pierre qui va prendre sa retraite dans un an, soit on devra céder l’exploitation », explique Fabien Samson. Cette exploitation compte 65 vaches prim’holstein et produit chaque année 650 000 litres de lait. « On est fiers du travail accompli durant toutes ces années et on souhaiterait que cela perdure », assurent-ils.

À la suite d’une question de l’auditoire sur la possibilité d'une reprise de leur exploitation par leurs enfants, les deux frères reconnaissent « avoir parlé trop négativement de leur travail, ce qui a, avec les années de crises et les heures de travail à faire, sans doute dissuadé nos enfants » de reprendre l’exploitation familiale. Arnaud Bessé, président de la chambre d’Agriculture, a insisté sur « l’enjeu de maintenir l’élevage dans notre département et notre région ». Il a également tenu à rappeler que lorsque l’on « parle de biodiversité, de rotations culturales et d’aménagement des espaces, cela est fait en partie par l’élevage ».

Accéder à l’irrigation

L'après-midi s’est poursuivi par une visite de l’exploitation céréalière de Christophe Jouie à Danzé. Sur cette exploitation de 240 hectares, l’irrigation devient difficile avec l'eau ferrugineuse et des forages vieillissants. Une demande de construction d’un nouvel ouvrage est toujours en cours depuis 2016. À l’origine « le débit était de 120 m3/h alors qu’aujourd’hui on est à 40 m3/h, ça devient vraiment compliqué », affirme Christophe Jouie, qui risque de ne plus pouvoir se servir de l’irrigation sur son exploitation. Plus largement, avec la diversification des assolements, l'autonomie fourragère, l'accès à l'eau « est très important », pointe Arnaud Bessé. Didier Delory, président de la FNSEA 41, a affirmé que « les agriculteurs sont prêts à faire la transition écologique. Mais elle nécessite du temps, car elle ne va pas se faire en deux ans ».

La sous-préfète, Magali Chapey, a tenu à rassurer l’auditoire en affirmant « que le préfet a bien en tête tous ces projets ». Elle a assuré qu’il faudra « un travail en commun pour accompagner les agriculteurs » vers la résolution de ces problématiques.


Le Triangle poursuit son évolution

Au cours de la visite pré-comice, Le Triangle a présenté les activités du groupe et ses actualités. Gilles Deshaye a commencé l'activité avec les bâtiments d'élevage en 1995. Les premiers montés étaient ceux des frères Samson, à Lignières. Puis l'entreprise s'est développée et en 2008 s'est lancée dans le photovoltaïque. Elle compte aujourd'hui 700 salariés et dispose de 100 postes à pourvoir immédiatement. Dernièrement, elle a racheté le groupe Dugué.
Le Triangle est aussi partenaire du comice de Morée. « L'usine est toujours ouverte à la visite et à l'occasion du comice, le site sera ouvert en visite libre », explique Ludivine Courtot, responsable du service communication du groupe.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité