Aller au contenu principal

Retour sur les messages clés des céréaliers au SIA

Depuis plusieurs années notre secteur céréalier souffre. Nous traversons une des crises les plus graves de notre histoire :

Accidents climatiques à répétition, hausse des charges, concurrence accrue, prix de marchés historiquement bas, surrèglementation environnementale. Mais qui a vraiment conscience de cette réalité, tant les clichés sur les céréaliers sont ancrés dans les esprits. Les résultats économiques des exploitations céréalières sont quasi nuls depuis 2013. Ce n’est plus tenable !

Sans compter que depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement d’Edouard Philippe, celui-ci a certes été au travail, mais, malheureusement, les mesures prises en Agriculture, jusqu’à présent, ont été défavorables et pénalisantes pour la filière :

• Le transfert supplémentaire des aides du 1er pilier vers le 2nd en pleine moisson pour combler les trous budgétaires engendrés par une politique aveugle.

• Le maintien à 10 % du paiement redistributif

• Le retour en arrière sur les cotisations MSA

• La cacophonie sur le glyphosate.

Les céréaliers sont dans l’incompréhension et le désarroi le plus complet. Pourquoi adopter des mesures qui vont à rebours des impératifs de compétitivité des producteurs ?

Pourtant en tant que chefs d’entreprises, responsables et tournés vers l’avenir, nous pensons qu’il est possible changer de paradigme, de reconquérir des parts de marché en France et à l’étranger, de gagner des points de compétitivité sur toute la filière et de redonner des perspectives aux céréaliers qui en ont bien besoin. Une feuille de route a été définie lors du Congrès des céréaliers de Dijon 2018 et au travers du Plan de transformation de la filière céréalière.

Lors du Salon International de l’Agriculture, les céréaliers ont ainsi été porteurs de ces messages et ont fait de nombreuses propositions opérationnelles pour l’avenir de la filière.

Quatre messages clés ont ainsi été diffusés auprès des visiteurs et des politiques : «La France a la responsabilité de participer au défi alimentaire mondial », « La situation économique est dégradée depuis 5 ans pour les céréaliers », «Aides PAC aux céréaliers: la France décroche dans l’Union Européenne » et « Oui à une logique de solutions et halte aux interdictions ».

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité