Aller au contenu principal

Portrait
Romuald Funk, brasseur généreux

Après quinze ans dans le secteur de l'industrie, Romuald Funk a choisi de vivre de sa passion, la bière, et a créé à Bouglainval (Eure-et-Loir) la brasserie qui porte son nom.

© H.C. - Horizons

Cela fait un peu plus d'un an maintenant que Romuald Funk a basculé dans sa nouvelle vie, qui commence lorsqu'il crée, en octobre dernier, la Brasserie Funk à Bouglainval (Eure-et-Loir), laissant derrière lui une carrière d'ingénieur dans l'industrie.

Il faut remonter une douzaine d'années en arrière pour comprendre ce qu'il s'est passé. En fait, il a suffi que sa femme offre à son amateur de bière de mari un de ces kits pour fabriquer la sienne à la maison : « Ça a été le déclic, confirme-t-il. J'y ai pris goût et mes amis aussi… ».

À raison de brassées de vingt litres hebdomadaires, il alimente son entourage de sa production et en profite pour accumuler de l'expérience. Cependant, il reste concentré sur sa vie professionnelle et au fil du temps délaisse un peu ses exercices domestiques sur la fermentation du malt.

Mais alors que pointe l'épidémie de Covid, un de ses collègues de boulot, passionné comme lui, lui donne envie de s'y remettre. Il s'y tient. « Le confinement m'a fait réfléchir ensuite sur là où j'en étais par rapport à là où j'aurais voulu être… » Aussi, après avoir reçu l'aval de sa compagne puis l'assentiment de son patron, il se lance.

À Bouglainval, il trouve la maison dans laquelle il va pouvoir installer sa famille et sa microbrasserie. La réputation du bonhomme, le soutien de son entourage et sa détermination tranquille lui permettent de concrétiser les choses. Il se forme en passant et exécute le chantier de l'endroit où seront installées ses cuves.

La Brasserie Funk est créée en avril 2022 mais Romuald devra patienter un moment avant d'obtenir le sésame des douanes ou son matériel professionnel. Il commence d'ailleurs avec son ancien équipement…

« C'est grâce à Vincent (Crosnier, brasseur de L'Eurélienne, NDLR) si je me suis lancé. Il a été le premier en Eure-et-Loir. Il a semé les graines que nous récoltons ».

À sa place dans le paysage des nouveaux producteurs euréliens, la Brasserie Funk produit d'excellentes bières* qui maturent jusqu'à douze semaines, comme la triple, sa recette signature, mais propose à sa carte selon la saison : une IPA, une pils, une ambrée, une brune, une rousse ou une blanche… voire une bière aux châtaignes si on le lui demande.

Une chose est sûre, derrière sa barbe généreuse, Romuald Funk l'est tout autant. Et son regard pétille quand il parle de sa passion. Il est désormais là où il voulait, fabrique avec soin les breuvages qu'il aime et souhaite juste en faire profiter autour de lui.

« J'ai dimensionné cette brasserie pour pouvoir en vivre, estime-t-il. Maintenant il faut que je monte en vente. Mais avant tout, je veux produire quelque chose de simple, mes bières le sont, je le suis aussi, je veux que ça transpire dans mes produits ».


*à consommer raisonnablement.

Biographie

  • 12 janvier 1981 : naissance à Argentan (Orne).
  • 2010 : premiers brassins.
  • Octobre 2022 : ouverture de la Brasserie Funk.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Vendredi 9 février, à Chartres. Bertrand Petit (à d.) a présidé la 78e assemblée générale de la FNSEA 28.

La FNSEA 28 dresse un premier bilan des actions en assemblée générale
La 78e assemblée générale de la FNSEA d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 9 février à Chartres. L'occasion de faire le point…
Blocus de Paris : les agriculteurs font le siège sur l'A10 [VIDÉO]
Initialement installés à Longvilliers pour tenir le blocus de Paris, les agriculteurs ont progressé jusqu'à Janvry où ils ont été…
Les dernières mobilisations ont permis d'obtenir des avancées.
Synthèse des avancées obtenues
140 points et mesures ont été demandés par la FNSEA et JA. Voici un résumé en douze points des avancées obtenues et des mesures à…
Sur l'A1, une centaine de tracteurs des agriculteurs de la FDSEA et des JA Val-d'Oise et Oise « tiennent la position » sur l'aire de Chennevières depuis lundi midi. Une opération escargot s'est tenue mercredi 31 janvier sur les routes secondaires. Ils devaient être rejoints par les agriculteurs du Nord mercredi et jeudi.
Acte 2 : le siège de la capitale
À la suite des « annonces insignifiantes » du Premier ministre et à son « attitude désinvolte » à l’égard des agriculteurs…
Mercredi 24 janvier, de nombreux agriculteurs ont rejoint des supermarchés, dont notamment le Leclerc de Blois, pour échanger avec les consommateurs et mettre des étiquettes sur les produits alimentaires créant une concurrence déloyale.
La mobilisation des agriculteurs s’intensifie en Loir-et-Cher
Les deux syndicats agricoles, FNSEA 41 et Jeunes agriculteurs de Loir-et-Cher, continuent leurs actions sur le territoire…
Publicité