Aller au contenu principal

Numérique
Un assistant prairie dans la poche de l’éleveur

Happygrass est une application smartphone et web pour aider les éleveurs à valoriser au mieux l’herbe des prairies et faire pâturer efficacement les bovins.

Issu de la fusion de Grassman et de Pâturnet, Happygrass est piloté par quatre organismes de conseils en élevage, deux semenciers et l’Institut de l’élevage.
© Unsplash/Happygrass

L’herbe est une vraie culture qui peut apporter une ration équilibrée aux bovins. Pour la gérer au mieux, l’outil d’aide à la décision Happygrass accompagne les éleveurs et les conseillers comme un véritable assistant prairie. L’application smartphone ou sa version web rassemble un bouquet de petits programmes qui s’appuient sur les données météos locales, des référentiels éprouvés et les données de la recherche. Depuis le choix des espèces à semer jusqu’à l’optimisation de la date de fauche, l’outil numérique guide et alerte l’éleveur sur tous les aspects de la conduite de la culture de l’herbe.

« Un gain de 3 hectares à faucher en plus »

« Le calendrier de pâturage numérique permet d’enregistrer où sont les animaux et quand ont été réalisées les fauches », explique Antoine Leborgne, responsable commercial d’Happygrass. En enregistrant les hauteurs d’herbe mesurées, le logiciel calcule la pousse de l’herbe et les jours d’avance et propose des circuits de pâturage selon des scénarios de pousse plus ou moins optimistes.

« Ça me calcule le nombre de jours d’avance sur les paddocks et permet d’anticiper s’il faut débrayer des parcelles à la fauche ou remettre des parcelles s’il n’y a pas assez d’herbe, apprécie Nicolas Marguet, éleveur dans le Doubs et utilisateur d’Happygrass depuis quatre ans. Avant, il me fallait 15 à 16 hectares de pâturage au printemps pour les laitières et, maintenant, pour le même nombre de vaches, j’arrive à descendre en dessous de 13 hectares. C'est quasiment un gain de 3 hectares que je peux faucher en plus. Donc, en autonomie fourragère, c’est le top ».

Une aide pour dessiner les circuits de pâturage

Le volet parcelle aide à optimiser le parcellaire en proposant de redessiner le parcours, d’ajouter des chemins, des clôtures ou des points d’eau et en chiffrant l’investissement.

L’assistant prairie est commercialisé à 55 euros par an (avec une gratuité la première année grâce à un financement du Cniel) dans sa version découverte et 200 euros par an dans sa version complète. Plus d’un millier de conseillers et d'éleveurs l’utilisent régulièrement en France et au Canada.

« Tous les éleveurs font pâturer mais l’idée est maintenant de pâturer efficacement, appuie Antoine Leborgne. Happygrass facilite l’enregistrement et conforte les choix des éleveurs déjà aguerris ».

+ d'infos :

Plus d'infos sur www.cap-proteines.fr et www.happygrass.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité