Aller au contenu principal

Interview
« Un million d'euros pour les betteraviers et déplafonnement des aides aux investissements pour les 5 000 exploitations franciliennes »

Vice-présidente chargée du développement économique et de l'attractivité, de l'agriculture et de la ruralité, Alexandra Dublanche annonce des mesures de soutien à l'agriculture francilienne.

Horizons : En novembre dernier, la Région avait voté 2,2 millions d'euros « d’aide sécheresse » pour les producteurs de grandes cultures franciliens après les récoltes catastrophiques de l'été 2020. Une aide complémentaire devait être décidée pour les betteraviers, largement touchés par la jaunisse. Qu'en est-il ?

Alexandra Dublanche : Les producteurs franciliens de betteraves ont été touchés de plein fouet par le virus de la jaunisse en 2020 avec des récoltes catastrophiques sur tout notre territoire. Nous attendions que le bilan définitif de ces récoltes soit établi afin d'apporter la réponse appropriée.

Le second volet de cette aide d'urgence sera donc voté d'ici à quelques semaines par le conseil régional. Nous avons décidé de venir en appui des aides déjà engagées par l'État. La Région prendra donc en charge une partie de la franchise pour une enveloppe globale d'un million d'euros.

Aussi, un budget de 150 000 euros sera alloué aux producteurs de maïs.

Avez-vous d'autres axes de soutien pour cette filière betteravière qui est en difficulté ?

La Région est totalement mobilisée pour accompagner et soutenir la filière betteravière francilienne. En plus de l'aide conjoncturelle que je viens d'évoquer, nous avons engagé deux actions plus structurelles.

D'abord, le conseil régional a financé un tiers du programme de recherche sur les alternatives aux néonicotinoïdes, Modefy, piloté par Deleplanque).

Nous sommes aussi en réflexion avec les deux sucreries de Seine-et-Marne afin de soutenir l'industrie du secteur à travers un accompagnement dans des investissements de modernisation.

Concernant les investissements justement, y aura-t-il des changements dans la politique d'aide aux investissements pour les exploitations agricoles ?

Depuis le début de notre mandature, nous avons beaucoup accompagné les exploitations dans leur évolution et leur transformation à travers des aides aux investissements pour de la diversification, de la modernisation, du stockage, de la transformation…

Grâce à l'augmentation du fonds Feader de 40 % et l'augmentation du budget dédié à l'agriculture décidé par le conseil régional, une enveloppe de 9 millions d'euros est mise sur la table pour 2021-2022, ce qui nous permet de déplafonner les aides à l'investissement pour l'ensemble des exploitations franciliennes.

Par exemple, le plafond double pour l'élevage, passant de 200 000 à 400 000 euros, et il quadruple pour les projets de stockage en passant de 50 000 à 200 000 euros.

Y aura-t-il d'autres actions de la Région en faveur de l'agriculture avant l'échéance électorale ?

Nous avons dévoilé il y a peu de temps notre Plan pour une alimentation locale, durable et solidaire avec un budget conséquent d'un milliard d'euros et nous lancerons également le plan Élevage, probablement aux alentours du mois d'avril.

Photo : © Anthony Voisin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité