Aller au contenu principal

Interview
« Un million d'euros pour les betteraviers et déplafonnement des aides aux investissements pour les 5 000 exploitations franciliennes »

Vice-présidente chargée du développement économique et de l'attractivité, de l'agriculture et de la ruralité, Alexandra Dublanche annonce des mesures de soutien à l'agriculture francilienne.

Horizons : En novembre dernier, la Région avait voté 2,2 millions d'euros « d’aide sécheresse » pour les producteurs de grandes cultures franciliens après les récoltes catastrophiques de l'été 2020. Une aide complémentaire devait être décidée pour les betteraviers, largement touchés par la jaunisse. Qu'en est-il ?

Alexandra Dublanche : Les producteurs franciliens de betteraves ont été touchés de plein fouet par le virus de la jaunisse en 2020 avec des récoltes catastrophiques sur tout notre territoire. Nous attendions que le bilan définitif de ces récoltes soit établi afin d'apporter la réponse appropriée.

Le second volet de cette aide d'urgence sera donc voté d'ici à quelques semaines par le conseil régional. Nous avons décidé de venir en appui des aides déjà engagées par l'État. La Région prendra donc en charge une partie de la franchise pour une enveloppe globale d'un million d'euros.

Aussi, un budget de 150 000 euros sera alloué aux producteurs de maïs.

Avez-vous d'autres axes de soutien pour cette filière betteravière qui est en difficulté ?

La Région est totalement mobilisée pour accompagner et soutenir la filière betteravière francilienne. En plus de l'aide conjoncturelle que je viens d'évoquer, nous avons engagé deux actions plus structurelles.

D'abord, le conseil régional a financé un tiers du programme de recherche sur les alternatives aux néonicotinoïdes, Modefy, piloté par Deleplanque).

Nous sommes aussi en réflexion avec les deux sucreries de Seine-et-Marne afin de soutenir l'industrie du secteur à travers un accompagnement dans des investissements de modernisation.

Concernant les investissements justement, y aura-t-il des changements dans la politique d'aide aux investissements pour les exploitations agricoles ?

Depuis le début de notre mandature, nous avons beaucoup accompagné les exploitations dans leur évolution et leur transformation à travers des aides aux investissements pour de la diversification, de la modernisation, du stockage, de la transformation…

Grâce à l'augmentation du fonds Feader de 40 % et l'augmentation du budget dédié à l'agriculture décidé par le conseil régional, une enveloppe de 9 millions d'euros est mise sur la table pour 2021-2022, ce qui nous permet de déplafonner les aides à l'investissement pour l'ensemble des exploitations franciliennes.

Par exemple, le plafond double pour l'élevage, passant de 200 000 à 400 000 euros, et il quadruple pour les projets de stockage en passant de 50 000 à 200 000 euros.

Y aura-t-il d'autres actions de la Région en faveur de l'agriculture avant l'échéance électorale ?

Nous avons dévoilé il y a peu de temps notre Plan pour une alimentation locale, durable et solidaire avec un budget conséquent d'un milliard d'euros et nous lancerons également le plan Élevage, probablement aux alentours du mois d'avril.

Photo : © Anthony Voisin

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité