Aller au contenu principal

Maraîchage
Une production d'asperges vertes en baisse

Premier bilan de la saison des asperges, qui touche à sa fin. Si la demande reste constante, l'humidité et la pluie n'ont pas favorisé la croissance du légume.

Les amateurs d'asperges vertes n'ont plus qu'une semaine ou deux pour les déguster, la fin de leur saison étant toute proche. Cette année, les volumes de production se sont avérés moins importants comparés à l'an dernier, la faute à une météo très humide il y a quelques semaines. « Du 1 er au 15 mai, nous avons peu récolté. Au lieu de les cueillir tous les jours, nous l'avons fait tous les trois jours. Maintenant, il fait plus chaud mais les jours rallongent aussi, la plante s'épuise et devient plus fragile. Au 10 ou 11 juin, nous arrêterons tout », indique Philippe Noyau, agriculteur en polyculture au Gaec Le Boël, à Nourray, et par ailleurs président de la chambre régionale d'Agriculture. Quant à l'impact du gel, la situation s'est avérée hétérogène. « Nous avons eu peu de dégâts au Gaec, mais des collègues, dont la culture était avancée, ont eu des plants gelés en extérieur », précise ­Philippe Noyau.

Prix de vente en hausse

Même si la récolte n'est pas achevée, l'agriculteur estime cette année à 20 tonnes sa production d'asperges vertes, pour une surface de 8 hectares ; 60 tonnes au total pour le groupement de huit producteurs au sein de la ­coopérative Axéréal dont il fait partie. « C'est une saison atypique, nous faisons un peu en dessous de l'année dernière ». Quant à la demande, si l'asperge reste un produit prisé par les consommateurs — « c'est un légume à la mode » —, celle-ci n'a pas été très forte, en raison là encore de la météo. « Elle est associée aux beaux jours et comme il n'a pas fait beau, les consommateurs avaient moins envie d'en manger », renchérit Vincent Rogez, responsable de l'activité fruits et légumes chez Axéréal. Pour satisfaire la clientèle, il n'y a pas eu de stockage, l'approvisionnement s'est fait sous tension. 

Cette production en baisse a induit un prix de vente en légère hausse pour le groupement de producteurs, qui commercialisent le produit sous la marque Asperge verte Chambord aux grossistes et grandes surfaces. Impossible pour autant à Vincent Rogez de donner un chiffre sur l'augmentation constatée : « C'est trop tôt, la saison n'est pas encore finie, et le marché est disparate », de 6,50 euros le kilo à Blois à 14 euros à Paris.

Les plus lus

Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Vincent Michelet montre la graine au stade «	germée 2 cm	» dont raffolent les corbeaux.
Appel aux agriculteurs pour réclamer une indemnisation des dégâts de corvidés
En juin, de nombreux agriculteurs constatent, comme à l'accoutumée, que les corbeaux et autres corvidés ont fait des semis leurs…
La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers.
Les Fruits rouges de mon jardin et ses légumes
Depuis plus de vingt ans, Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers, s’est diversifié dans la production de fruits…
Le 13 juin, à Châteaudun. L'irrigation est un sujet important mais les animaux sont indispensables à la réussite de Plus belle la campagne.
Plus belle la campagne apporte l'irrigation à Châteaudun
Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a organisé son opération Plus belle la campagne le 13 juin à Châteaudun, autour du thème de l'…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité