Aller au contenu principal

Viande et charcuteries : la DGCCRF va maintenir la pression de contrôle

Publiant les résultats de ses contrôles sur les produits de charcuterie, produits à base de viande et plats cuisinés le 22 juin, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a jugé que le maintien «continu de la pression de contrôle se justifie».

En effet, les 808 actions de contrôle ont révélé un taux d’anomalies relativement élevé (26,5%), et «l’introduction par les distributeurs de produits à bas prix en provenance d’autres Etats membres, dont les critères de composition ne sont pas conformes aux usages et qui faussent la concurrence au détriment des producteurs français». La DGCCRF a ainsi relevé la présence d’espèces animales non annoncées ou non autorisées, notamment du porc dans 11% des échantillons (plus d’une merguez sur quatre en contenait sans le préciser). Le taux d’anomalie relative à un étiquetage non conforme atteint 9 %, précise encore la DGCCRF, qui relève l’utilisation de produits non conformes fabriqués dans d’autres pays de l’UE, l’usage abusif de signes de qualité ou encore la présence trompeuse de mentions comme «maison», «frais» ou «supérieur». Les contrôles ont été réalisés dans 727 établissements (ateliers de découpe et de transformation des GMS, ateliers de transformation artisanaux ou semi-industriels).

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité