Aller au contenu principal

Terres de Jim
Ouverture des inscriptions pour les Halles de Jim

Les inscriptions pour participer aux Halles de Jim sont ouvertes. L’occasion pour les producteurs du Centre-Val de Loire de mettre en avant leurs productions et leurs savoir-faire. Objectif : 100 producteurs pour 100 000 visiteurs.

Les inscriptions pour intégrer les Halles de Jim, organisées pendant Les Terres de Jim en Beauce les 10 et 11 septembre prochain à Outarville, sont ouvertes depuis le 28 mai. L’occasion pour les producteurs de la région Centre-Val de Loire de mettre en avant leurs productions. « Nous avons de la place pour cent producteurs si tous les participants prennent un stand de 9 m2. Sachant que nous avons des producteurs qui ont pour habitude de prendre plus grand, on aura de la place pour approximativement 80 producteurs. Cependant, nous partons sur le principe qu’il y aura de la place pour cent participants », indique Solenn Haquet, technicienne agricole et membre de Jeunes agriculteurs Eure-et-Loir. L’objectif est de proposer aux visiteurs un panel très varié de ce qui est fait dans la région. « Les produits que nous avons dans les deux départements organisateurs (Loiret et Eure-et-Loir, NDLR) sont très variés. On peut très bien retrouver de la viande de porc, de vache, de mouton, de volaille, du miel ou encore de la bière et des pâtes. L’idée est d’avoir un peu de tout, et surtout ne pas se retrouver avec plusieurs producteurs locaux qui font la même chose », poursuit la bénévole. Concernant l’organisation, les visiteurs pourront parcourir les allées du marché, disposées sur un grand rectangle de 11 000 m2.

Voyage au cœur des régions dans les Hall de Jim

Outre le marché local, les visiteurs pourront également goûter aux produits issus des différentes régions françaises.

« Tous les ans, lors de cet événement, des Jeunes agriculteurs d'autres régions souhaitent venir représenter leur territoire avec leurs produits locaux », indique Solenn Haquet. Pour cette 8e édition des Terres de Jim, les producteurs de la Normandie et des Outre-mer feront le déplacement. Au total, ce sont quatre à cinq régions qui sont attendues. L’objectif est de montrer aux visiteurs la possibilité de manger des produits de très bonne qualité à des prix justes, mais aussi de les faire voyager dans tous les coins de l’Hexagone dans une ambiance festive. Des dégustations seront proposées sur l’ensemble des stands des Halles.

Les grandes marques locales à l’honneur

Ces deux jours seront marqués par la venue des organismes C du Centre, Mangeons Loiret et Terres d’Eure-et-Loir. « La majorité des producteurs issus du département du Loiret et d’Eure-et-Loir appartiennent au moins à l’un de ces organismes. C’est plus simple pour nous de passer par leurs réseaux car cela nous permet de nous assurer d’un nombre minimum de producteurs présents lors de l’événement », souligne la technicienne agricole. Ces acteurs locaux vont effectuer un travail de communication en interne, ce qui permettra de toucher l’ensemble des agriculteurs de la région Centre-Val de Loire.

+ d'infos :

Pour participer aux Terres de Jim en Beauce 2022, vous pouvez vous inscrire sur www.lesterresdejim.com/devenir-exposant.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité